samedi 26 mai 2007

Casanova gourmand

Il y a trois semaines, je consacrais un billet au livre Casanova - les menus plaisirs, et je promettais, dans les commentaires, de donner un coup de lampe sur un autre livre du même tonneau et toujours autour de ce cher Vénitien.

Je tiens parole aujourd’hui en attirant votre curiosité, et peut-être votre attention sur l’ouvrage de Jean-Bernard Naudin (photographies), Catherine Toesca (texte), Leda Vigliardi Paravia (auteur et réalisation des recettes) et Lydia Fasoli (stylisme), Casanova, un Vénitien gourmand (Editions du Chêne, 1998, ISBN 2-84277-083-8).

Les deux dernières phrases de l’avant-propos du livre posent très bien le décor : « [Casanova] eut, avec une imagination sans limite, la liberté et la folie de se consacrer à ses immenses appétits. Les plaisirs de la bouche et de la convivialité demeurent pour lui la première illustration de l’érotisme, de la réussite et du pouvoir. »

Le livre s’articule en quatre parties, quatre facettes du Vénitien : « Les racines du gourmand », « Les délices de l’amphytrion », « Les friandises du voyageur » et « les consolations du philosophe ». Le texte mêle des écrits d’aujourd’hui et des citations de l’Histoire de ma vie, tout comme les illustrations rassemble des photos d’aujourd’hui et des tableaux ou gravures d’époque. Le tout, subtilement arrangé, donne une impression de permanence et de contemporanéité à la fois.
Quant aux photos de mises en situation de recettes ou d’objets d’art de la table, elles constituent de délicates natures mortes pleines de vie, si je peux oser cet oxymore.

Quant aux recettes proposées, je regrette de ne pas être cuisinier pour les réaliser moi-même, mais, à les lire, j’ai l’impression qu’elles ne sont pas hors de portée de qui apprécie de se tenir aux fourneaux.

Vous laisserez-vous séduire, à votre tour ?

2 commentaires:

Louis-Armand. a dit…

Vous nous comblez - yeux et papilles!
Je vais essayer de me le procurer et dès que j'aurais expérimenté quelques une des recettes...

Monsieur de C a dit…

Monsieur de C. l'afficheur qui tient ses promesses. ;-)

J'avais promis de faire connaître ce genre d'ouvrages, j'ai tenu. Il m'en reste encore deux à présenter, moins XVIIIe siècle, mais très Venise.


Ceci dit, je suis preneur de retours de la part de personnes qui auraient mis ces recettes en pratique. :-)