dimanche 6 mai 2007

Casanova, les plaisirs de la chère

Je ne suis pas angélique au point de penser que la vie quotidienne au dix-huitième siècle était faite de douceur et de luxe pour tout le monde. Cependant, sans ignorer la vie dure, voire misérable, d’une grande partie de la population, je reconnais que je me laisse porter vers les représentations d’un certain art de vivre, et notamment celui de la table.


Comment, dans ce cas, ne pas me laisser convaincre par le livre Casanova, les Menus Plaisirs ? Les textes et les dessins d’Hippolyte Romain, les photographies de Daniel Nève et le stylisme de Françoise Florès nous ouvrent les portes du monde casanovien des plaisirs de la chère. A Venise comme à Paris, Giacomo Casanova se régale et régale ses amis, ses maîtresses.

Le livre nous convie à ce voyage sensuel, en compagnie de Casanova, bien sûr, mais aussi d’artistes de son époque, peintres de sa Venise natale comme Guardi ou Canaletto, peintres français comme Jean-François de Troy ou François Boucher, et des photographies de velours et de dentelle, de natures mortes et de palazzi.

Pour s’achever sur des recettes et menus délicats et voluptueux, comme ce Souper des demoiselles de l’Opéra, avec sa salade façon marquise, ses cailles en petite vertu, son jeu de parmesan et sa compote de pommes à la cannelle.



Un ouvrage à déguster.


Casanova, les Menus Plaisirs, Hippolyte Romain et Daniel de Nève, Editions Plume, 1998 (ISBN : 2-84110-070-7)

3 commentaires:

Louis-Armand. a dit…

Vous êtes, Monsieur, une mine d'or! Quel ouvrage délicieux nous présentez-vous-là! J'ai tellement hâte! Merci, encore!

Monsieur de C a dit…

J'ai sous le coude quelques autres ouvrages du même tonneau, comme Casanova, un Vénitien gourmand ou La table des doges, que je me ferai un plaisir de mettre en lumière dans mes billets.

Louis-Armand. a dit…

Vous nous faites languir!